utl guingamp conférences géologie généalogie lecture fontaines patrimoine photo

CONFERENCES

Cette commission est chargée de sélectionner les conférenciers et thèmes des quinze conférences qui sont données chaque année.

Elle est dirigée par  Michelle Le Cocq et est composée d'une  douzaine de personnes. 

Les conférences ont lieu le vendredi, à 14 h 30. Les conférences sont réservées aux adhérents de l'UTL munis de leur carte d'adhésion, et dans la limite des places disponibles.


ANNULATION DE LA CONFERENCE AVEC LOIK LE FLOCH-PRIGENT

Monsieur Loïk Le Floch-Prigent étant dans l'impossibilité d'assurer la conférence qui devait avoir lieu le 6 novembre, nous vous proposons de venir, ce même jour, écouter Monsieur Christian Kermoal qui nous présentera L'histoire d'une domestique dans le Trégor au 18ème siècle, ou "Comment une simple grossesse illégitime peut-t-elle ébranler les structures sociales d’une paroisse rurale d’Ancien Régime et provoquer la ruine d’un paysan aisé en Basse-Bretagne, en 1755 ?"
Docteur en histoire de l’Université Rennes 2, chercheur associé du laboratoire de recherche Tempora, Christian Kermoal est spécialisé dans l’histoire sociale du monde rural et a publié plusieurs ouvrage et articles sur le sujet. Il raconte l’histoire étonnante d’une domestique au caractère affirmé faisant face à un maître particulièrement retors. L’histoire de Julienne Gourvil, jeune femme illettrée et exclusivement bretonnante, lui donne l’occasion de rappeler le fonctionnement de la société rurale, des institutions paroissiales et d’étudier à travers les agissements des hommes qui la servent ou l’affrontent, le fonctionnement de la justice à l’égard des humbles. L’épilogue, particulièrement saisissant par ses conséquences dramatiques, montre le poids de la dette paysanne qui peut entamer tout discernement et écraser les vies.

Vous pourrez,à l'issue de la conférence, vous procurer le livre qu'il a écrit sur le sujet.



APRES LA CONFERENCE D'ERIC FOTTORINO

Devant un public qui s’étoffe au fil des conférences, Monsieur Fottorino a  révélé certaines pratiques du milieu de la presse et asséné quelques vérités avec une grande liberté d’expression, une grande honnêteté et sans acrimonie aucune.
1 - La conférence  proprement dite
« Le plus indépendant des journalistes doit encore acquérir l’indépendance sur lui-même »
Après une évocation du sort subi par des journalistes dans certains pays comme la Russie, la Chine ou la Turquie, Monsieur Fottorino  insiste  sur le fait que la première menace que rencontre un journaliste est sa propre personne.    « Il faut savoir penser contre soi-même. »  et cite à ce propos Milan KUNDERA «  Nous traversons le présent les yeux bandés »
Être journaliste, c’est accepter d’être bousculé par le réel, car on est très souvent pris à contre-pied de ses propres préjugés.
 Pour illustrer ce propos, il fait part de son expérience en Afrique lors du Paris-Dakar, où la réaction des populations locales à propos de cette course allait à l’encontre de ce qu’il avait imaginé . Contrairement à  ce que la société française  pensait , ces populations appréciaient  beaucoup le passage  sur leurs territoires  de  la  course  automobile et regrettaient même  qu’ elle ne s’ y attarde pas plus  longtemps.
L’indépendance de la presse a subi  des  évolutions importantes au  cours de son histoire
  La question  capitale  de son  indépendance  s’est notamment  posée dans l’entre-deux guerres
alors que la presse était entre les mains de  grandes puissances industrielles.
À la libération en 1945, des ordonnances  sur la liberté de la presse  sont venues  la protéger des puissances de l’argent et de l’influence de l’État. Ces ordonnances ont  cependant eu pour effet 
d’instituer  une  sous- capitalisation des  journaux, les fragilisant  sur le plan  financier.
Pendant trente ans, la presse sera  florissante grâce aux recettes de la publicité  et  à ses nombreux lecteurs.
Mais, à partir des années 80, les grands journaux accusent des faiblesses  financières même si certains quotidiens familiaux  ont  résisté comme Ouest-France ou Le Télégramme  en Bretagne.
 
Deux révolutions technologiques vont, ensuite, bouleverser  le  paysage  de la presse déjà mal en point :
·        Dans les années 90, l’arrivée de l’informatique désincarne ce qu’est le monde de l’information : on trouve les mêmes textes dans tous les journaux ; les journalistes passent
de plus en plus de temps devant les écrans et de moins en moins sur le terrain, les journaux ayant moins d’argent.
Dans ce contexte  de contraintes budgétaires, ils  sont  amenés à profiter  des voyages de presse organisés par des ONG ou autres pour envoyer leurs journalistes sur les lieux de l’info, ce qui crée une dépendance vis-à-vis de ces tiers.
·        Dans les années 2000, arrive le numérique : on n’a pas que des dépêches sur les écrans, mais aussi des films, des vidéos. Tous les correspondants sont rapatriés alors que « le métier de correspondant c’est d’être payé pour perdre son temps. » Le journaliste doit humer l’air, traîner et non pas se déplacer uniquement quand on signale un événement quelque part.                                  
Le numérique ouvre les vannes de la gratuité  remettant en cause le modèle économique où l’info se paie.
 
Dans les années 2010, ce sont les réseaux sociaux qui transforment l’information  : tout le   monde peut y  participer ,  sans  se préoccuper  de  la vérifier, car  l’ importance première   est  la  rapidité  avec laquelle elle est diffusée.
 
Aujourd’hui, en 2020, la presse nationale est aux  mains de  grands  groupes financiers 
 
               - Le Monde, L’Observateur, Télérama, La Vie appartiennent à Xavier Niel, le patron  de Free,
                         - Libération, l’Express  à Patrick Draî  industriel de la téléphonie mobile,
                         -  Le Point, Le Figaro  à Pinault,
                         -  Direct Matin  à Bolloré etc.
 
 Les  conditions économiques  ne  permettent pas en effet aux journaux d’être indépendants financièrement.  Il leur faut aujourd’hui un actionnaire « aux poches profondes. »
Les aides publiques  à la  presse  sont  par ailleurs  calculées  au  prorata des  tirages , ce qui fait  que ce sont les  grands  groupes  qui en bénéficient le plus.
 
Les  groupes financiers ne se  sont  pas  intéressés aux journaux    pour s’enrichir  mais  pour  avoir de l’influence
 Tout cela pose, évidemment, des questions sur l’indépendance de la presse.
En effet et même si les journalistes sont indépendants, les journaux doivent faire des concessions,  notamment dans certaines circonstances, par exemple lors des élections ou quand l’actualité concerne le secteur d’activité de l’actionnaire.
 
De plus, les conditions économiques actuelles ne permettent pas à une presse indépendante de s’installer de façon pérenne dans un paysage  car  selon l’adage bien connu  « les banques   ne prêtent qu’aux riches ! »
 
Les fondations  ( ex : Ouest France ) permettent d’ assurer  une indépendance  des  journaux qu’ elles soutiennent , mais cela   suppose  que leur  équilibre financier soit assuré dans la durée, car elles ne  peuvent pas y réinjecter  des fonds régulièrement  comme les grands groupes.
 
2 -  Les  questions posées et  les réponses  apportées par Eric Fottorino
 
° L’information par l’image n’est-elle  pas devenue, avant tout,  spectacle ?
 Effectivement, elle est devenue spectacle, même jusqu’ à le susciter .
 C’est ainsi que Guy  Debord   a pu dire «  Le spectacle remplace le réel »   et  Eric Orsenna  «  Les gens aiment  le simple même s’ il est faux  , plutôt  que le réel plus complexe »
 C’est en fait la base sur laquelle s’appuie le complotisme.
 Face à cela,  l’ éducation du lecteur  est  essentielle.
 
 ° La protection des sources d’information ?
                       C’est l’un des piliers de la liberté de la presse .
                        Le pouvoir peut être tenté de remettre en cause cette protection  fondamentale pour le  journaliste .
                        Eric Fottorino  rappelle avoir  vécu   une telle situation  lorsqu’ il était  directeur  du journal Le Monde.
 
° La déontologie de  l’information  aujourd’hui ?
          Cette déontologie  n’ a pas fait l’ objet en 1945  d’un cadre juridique  comme  c’ est  le cas  pour d’ autre  professions  règlementées   comme  les avocats  par exemple.
Elles est aujourd’hui fortement  malmenée notamment par les  réseaux  sociaux 
qu’ utilisent les  journalistes eux-mêmes .
La  création   d’un  Conseil  de  déontologie journalistique et de médiation ( CDJM)   est intervenue en 2019. Mais  ce qu’ il faut surtout ,  c’ est créer les conditions  de cette  déontologie  au  niveau du  fonctionnement de médias .
°On dit que nous sommes entrés dans l’ère « post vérité » ;  qu’est -ce que cela veut dire ? Aujourd’hui, la vérité peut être une opinion et non pas les faits .
Chacun  peut dire n’ importe quoi et être largement  entendu à travers notamment les réseaux sociaux   où il n’ y a  aucun filtrage .
                                                                               °°°
Après une dernière évocation de la presse régionale qui, très souvent, a bien résisté parce qu’en situation de monopole, Monsieur Fottorino termine son passionnant exposé par une présentation de ses publications, hebdomadaires pour Le 1, trimestrielles pour Zadig, America et récemment Légende, publications totalement indépendantes et sans aucune publicité !
 
Les 154 adhérents présents ne peuvent que se féliciter d’avoir passé un tel moment d’information !

Ce compte-rendu est en téléchargement ICI
 


APRES LA CONFERENCE DE jACQUELINE DUROC: Berthe Morisot, peintre impressionniste et modèle de Manet


Ce compte rendu est téléchargeable ICI


CONFERENCES 2020/2021

   DATES
TITRE

*
CONFERENCIER
11/09/2020Jacques OFFENBACH , une vie étourdissante à l’ image de son œuvre 12Nicole KUSTER
Conférencière, artiste lyrique
18/09/2020L’érotisme dans les chapelles2Bernard RIO
Conférencier, écrivain
25/09/2020Ingmar Bergman4Roselyne QUÉMÉNER,
Maître de conférences associée en Études cinématographiques
09/10/2020Berthe Morisot, peintre impressionniste et modèle de Manet2Jacqueline DUROC
docteure en histoire de l'Art
16/10/2020Existe-t-il des médias indépendants ?1Eric FOTTORINO
Journaliste, écrivain                 
06/11/2020
Les énergies
ANNULE

6Loïk LE FLOCH-PRIGENT
Grand patron d'entreprises françaises
20/11/2020Guillaume Le Conquérant et la bataille d'Hastings9Olivier MIGNON
Guide conférencier, écrivain
04/12/2020Simone De Beauvoir11Olivier MACAUX
Docteur ès lettres
11/12/2020John Coltrane, saxophoniste de jazz fascinant12Jacques RAVENEL
Musicien, enseignant
18/12/2020La lune: influence, légende et exploration15Charles FRANKEL
Géologue, auteur scientifique
08/01/2021L'Ile de Pâques: du volcan au moaï7Sylvain BLAIS
Maître de conférences en géologie (ER)
22/01/2021Victor Hugo, homme politique9
5
Bernard POIGNANT
Ancien professeur, homme politique
05/02/2021La vie amoureuse des plantes

15Michel DAMBLANT
Paysagiste, écrivain
19/02/2021La démocratie au défi de ce temps1Edmond HERVE
Homme politique
12/03/2021Les ultrasons au service de la médecine15
14
Mickaël TANTER
Directeur de recherche à l'INSERM
19/03/2021Où va l'Europe ?1
8

Sébastien MAILLARD
Directeur de l'Institut Jacques Delors
02/04/2021La crise de l'autorité13Roland LE CLEZIO
Professeur agrégé de Philosophie
09/04/2021L'Algérie, une autre façon de parler des printemps arabes8Allain COLLAS
Chargé d'enseignement UCO Bretagne Sud
23/04/2021L'histoire de la Bretagne de 1900 à nos jours en chanson3
9
12
Frédéric MALLEGOL
Professeur agrégé, conférencier
21/05/2021L'univers carcéral10Pierre LE MEE
Chef d'établissement pénitenciaire de Saint Brieuc
* Type de conférence: 1 économie société; 2 arts; 3 Bretagne; 4 cinéma théatre danse; 5 civilisation; 6 environnement; 7 géographie;  8 géopolitique; 9 histoire; 10 justice; 11 littérature; 12 musique; 13 philosophie religion; 14 santé; 15 sciences et techniques

APRES LA CONFERENCE DE ROSELYNE QUEMENER: INGMAR BERGMAN


Le compte rendu est téléchargeable ICI

APRES LA CONFERENCE DE BERNARD RIO: L'EROTISME DANS LES CHAPELLES OU AMOUR SACRE ET PASSIONS PROFANNES


Ce compte rendu est téléchargeable ICI


APRES LA CONFERENCE DE NICOLE KUSTER: JACQUES OFFENBACH, UNE VIE ETOURDISSANTE A L'IMAGE DE SON OEUVRE


Ce compte rendu est téléchargeable ICI


APRES LA CONFERENCE DE JP OLLIVIER : DE GAULLE ET L'APPEL DU 18 JUIN

Le compte rendu est aussi téléchargeable ICI

APRES LA CONFERENCE DE DANIELLE BOUQUET: EGALITE HOMMES-FEMMES

Le compte rendu est  téléchargeable en cliquant ICI

APRES LA CONFERENCE de Guillaume KOSMICKI
 New-York XX e siècle : un panorama musical


Le compte rendu est  téléchargeable ICI                                       
 

APRES LA CONFERENCE DE Mr PREDINE-HUG

Le compte rendu est i téléchargeable ICI

APRES LA CONFERENCE D'OLIVIER MIGNON: Magellan et le premier cercle du monde

Le compte rendu est  téléchargeable ICI


APRES LA CONFERENCE SUR L'ARABIE SAOUDITE

Le compte rendu est  téléchargeable ICI

CONFERENCE DU 13 DECEMBRE: ROMAIN GARY, UN ECRIVAIN HUMANISTE


 Ce compte rendu est  téléchargeable ICI
 


APRES LA CONFERENCE DE LAURENT LABEYRIE : Changements climatiques… Observer, comprendre, agir

Le compte rendu est  téléchargeable ICI

APRES LA CONFERENCE DE PASCAL PELLAN

Le compte rendu est  téléchargeable ICI           

                 

APRES LA CONFERENCE DE FREDERIC MALLEGOL

Le compte rendu est lisible ci dessous ou téléchargeable ICI



APRES LA CONFERENCE DE  RAOUL DUFY

Le compte rendu de cette conférence est téléchargeable ICI

APRES LA CONFERENCE DE MONSIEUR LEVANNIER: 3 REGARDS SUR LA FRANCE

Le compte rendu de cette conférence est  téléchargeable
ICI



APRES LA CONFERENCE DU PROFESSEUR SOMME : Vieillir, est-ce si grave ?

Le compte rendu de cette conférence est  téléchargeable en cliquant ICI.


LIEU DES CONFERENCES

Localisation des conférences :

Les conférences de l’UTL se tiennent au Cinéma Les Korrigans selon le planning sur cete page et à 14 h 30 précises.

Le port du masque est obligatoire dès l'entrée au cinéma, et jusqu'à la sortie à l'extérieur.

Du gel hydroalcoolique est disponible à l'espace d'accueil.

presse